Que nous réserve encore la république ?

Quelles nouvelles « avancées sociales » nous réserve encore, dans un avenir proche ou un peu plus lointain, la République sioniste, maçonnique et apostate ? Voyons voir…

république française

La transmission du nom bientôt double

Une stratégie a été mise en place pour permettre à la femme de transmettre prochainement son nom à l’enfant, de même que le partenaire contre-nature dans le cadre de l’adoption. Ainsi, c’est l’article 2 du projet de loi pour l’adoption de nos amis invertis qui pourrait faire enfin « avancer les choses dans le respect de l’égalité de tout un chacun » : en cas de désaccord ou d’absence de choix des parents (ou « parents »), les noms de chacun d’eux seront donnés à l’enfant, alors qu’actuellement c’est le nom du père qui est attribué.
Cela ne concernera pas que les braves invertis mais également les couples « hétérosexuels » afin de maintenir la merveilleuse égalité des droits. Une première étape révolutionnaire avant la généralisation du procédé, comme toujours. Au final, comme l’a récemment signalé à ce sujet le socialiste Christophe Bouillon à l’Assemblée, « Oui, c’est une révolution, nous l’assumons. Nous assumons que le père ne soit plus le seul à donner le nom ».

Il est temps d’en finir pour de bon avec cette idée ringarde et démodée que l’homme est le chef de famille … Il reste encore un symbole à détruire … Donner la possibilité à la femme de donner son nom, c’est marquer une fois de plus le coup dans l’égalitarisme et la famille.

L’appellation « école maternelle » doit être remplacée car trop sexiste

La députée socialiste Sandrine Mazetier a expliqué, il y a quelques jours sur RTL, avoir saisi le gouvernement pour faire débaptiser l’école maternelle, qui renvoie trop, selon elle, à l’ « image de la seule mère ».

« C’est une école, pas un lieu de soins, de maternage, c’est un lieu d’apprentissage », a-t-elle expliqué. « Changer le nom en petite école ou première école, c’est neutraliser d’une certaine manière la charge affective maternante du mot maternelle. »

De toute façon, c’est à nous d’éviter d’envoyer nos enfants dans les écoles républicaines …

Des salles de consommation de drogues pour encadrer les drogués

Le lancement d’une première salle de consommation de drogue à Paris est imminent ont indiqué mardi 5 février les services du premier ministre à Matignon.

Ces salles sont déjà autorisées dans plusieurs pays européens mais étaient jusqu’ici illégales en France. Elles sont censées « permettre aux toxicomanes de consommer leurs propres produits dans de bonnes conditions d’hygiène ».

Mise en place de structures pour aider les invertis à divorcer

Qui dit « mariage » républicain dit divorce … Un service juridique attend ses premiers futurs clients invertis sur divorce-gay.fr

« En accordant aux gays et aux lesbiennes ainsi qu’aux couples qu’ils forment de nouveaux droits et de nouvelles libertés, la société leur crée également des préoccupations et des difficultés nouvelles, juridiques, patrimoniales ou financières que seuls les hétérosexuels connaissaient jusqu’ici. Il nous a donc semblé important de leur ouvrir un site sur lequel ils pourront trouver des avocats bienveillants qui les comprennent et, plus largement, interroger puis rencontrer les meilleurs professionnels gay-friendly », pouvons-nous lire sur la page d’accueil.

Stop au redoublement à l’école primaire !

L’APEL, ou l’association de parents d’élèves de l’enseignement libre, fait actuellement pression sur le ministre de l’éducation afin qu’il inscrive dans les futures lois sur l’enseignement la suppression du redoublement en primaire. La raison : il y a encore trop d’enfants qui redoublent en primaire !

« On se rend compte que l’école française fonctionne avec les meilleurs et que, quand on n’est pas dans le moule, on est laissé sur le bas-côté. Les pédagogies ne sont pas adaptées et on arrive à des taux de redoublement bien trop importants par rapport aux autres pays de l’OCDE », a déclaré la présidente de l’APEL.

Quel progrès, en effet, ce serait ! Le niveau des écoles républicaines n’est apparemment pas encore assez élevé pour aider les enfants à se socialiser avec ce monde impie où ils apprennent à se droguer, écouter de la musique dégénérée, s’amuser avec l’impureté dans un climat de « chaleureuse mixité », accepter les idées contre-natures et toutes les jolies perversions imaginables, la théorie du genre et de l’évolution … La seule chose qu’ils apprennent au cours d’histoire sont les plus « importantes » : la shoah (qui a réellement existé puisque les preuves sont vraiment crédibles et cohérentes) et la « merveilleuse » révolution française qui a libéré le peuple …

L’autorisation de la pédopornographie pour les pédophiles

Deux sexologues néerlandais ont proposé de légaliser la pédopornographie virtuelle (images et films impurs montrant des enfants en train de se faire abuser), pour canaliser les pulsions de certains pédophiles, une idée qui a suscité de vives critiques et sur laquelle le ministre de la Justice a été appelé à se prononcer. Cette pédopornographie pourrait être produite sous le strict contrôle du gouvernement. Ces idées innovantes font actuellement débat dans la société néerlandaise. Certains sont d’accord, d’autres contre.
L’important, bien sûr, c’est « qu’il y ait un débat afin de faire avancer les choses » … On sait que les Pays-Bas ont toujours une longueur d’avance sur la France dans les grandes « avancées sociales » … Une question de temps avant que la gauche récupère l’affaire et que l’idée fasse son chemin en France.

La suppression des fêtes de Noël, de Pâques et de la Toussaint pour de bon

Lu sur le blog du sioniste Jacques Attali, l’un des hommes les plus influents de la république, dans un article du 4 Février dénommé « Laïciser l’Etat, enfin ! » :

« Il convient même, désormais, d’aller plus loin et d’enlever de notre société laïque les derniers restes de ses désignations d’origine religieuse. Par exemple, les jours fériés ne devraient être que laïcs, tels le 1er janvier, le 1er Mai, le 14 juillet et le 11 novembre. Les autres, dont les noms conservent encore une connotation religieuse (la Toussaint, Noel, Pâques, l’Ascension, la Pentecôte, l’Assomption) devraient se voir attribuer des noms laïcs (« fête des enfants » pour Noel et « fête de la liberté » pour Pâques) ou être considérés comme des fêtes religieuses, que les citoyens pourraient choisir comme jours fériés, parmi d’autres jours fériés pour d’autres fêtes religieuses (Kippour, l’Aïd, l’anniversaire du Dalai Lama). »
http://blogs.lexpress.fr/attali/2013/02/04/laiciser-letat-enfin

A suivre …

Certaines idées semblent peut-être un peu exagérées … Cependant, qui aurait cru, il y a encore quinze ans, que les invertis pourraient un jour se « marier » et adopter des enfants en toute légalité ?

Que Dieu ait pitié de la France et qu’Il nous aide à détruire cette république satanique …

Jean-Michel Eriche

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.