Le discours prophétique du Cardinal Pie

Cardinal Pie

Ce qui est certain, c’est qu’à mesure que le monde approchera de son terme, les méchants et les séducteurs auront de plus en plus l’avantage : Mali autem et seductores proficient in pejus (II Timoth., III, 13). On ne trouvera quasiment plus la foi sur la terre (Luc, XVIII, 8), c’est-à-dire, elle aura presque complètement disparu de toutes les institutions terrestres. Les croyants eux-mêmes oseront à peine faire une profession publique et sociale de leurs croyances. La scission, la séparation, le divorce des sociétés avec Dieu, qui est donné par Saint Paul comme un signe précurseur de la fin : nisi venerit discessio primum (II Thessal., I, 3), ira se consommant de jour en jour. L’Église, société sans doute toujours visible, sera de plus en plus ramenée à des proportions simplement individuelles et domestiques.

Extrait du discours prononcé par le Cardinal Pie à Nantes le 8 novembre 1859.

Evêque de Poitiers, le Cardinal Pie est né le 26 septembre 1815. Il décéda 18 mai 1880 à Angoulême. Cet illustre auteur antilibéral fut l’inspirateur du Pape Saint Pie X.

Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.