François appelle à ne pas « fermer les portes » aux migrants

Migrants

François a appelé le 17 juin, à la fin de son audience générale au Vatican, à ne pas « fermer les portes » aux migrants qui « cherchent une famille, qui cherchent à être protégés ».

« Je vous invite tous », a lancé d’une voix grave le pape aux fidèles, « à demander le pardon (de Dieu) pour les personnes et les institutions qui ferment la porte à ces gens qui cherchent une famille, qui cherchent à être protégés ». « Ce sont nos frères et nos soeurs qui cherchent un refuge loin de leurs terres, ils cherchent un endroit où ils pourront vivre sans peur. »

« Prévenir les causes de la migration forcée »

Il a souligné que la dignité humaine des migrants devait être toujours respectée et a exhorté la communauté internationale « à oeuvrer de concert et efficacement afin de prévenir les causes de la migration forcée ».

Hier, la France, l’Allemagne et l’Italie ont affiché leur unité en vue d’apaiser le contentieux sur la répartition des migrants dans l’Union européenne et de coordonner leurs politiques à l’égard des demandeurs d’asile traversant la Méditerranée pour rejoindre l’Europe. Le même jour, la police italienne procédait à l’évacuation de plusieurs dizaines de migrants installés dans des camps de fortune à la frontière entre l’Italie et la France, sur les rochers de la côte méditerranéenne.

Les évêques de France se mobilisent

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le conseil permanent des évêques de France a demandé aux catholiques et aux gouvernements de se mobiliser en faveur des migrants: « Nous exhortons nos gouvernants à intensifier une coopération internationale à la hauteur des enjeux. L’Europe doit tout particulièrement assumer ses responsabilités et appeler les pays qui la composent à apporter une réelle réponse. La dignité de personnes humaines est en jeu. »

Source

Commentaire de notre rédaction : À l’instar des dirigeants de l’ONU et de l’UE, l’argentin Jorge Mario Bergoglio cautionne la politique immigrationniste des gouvernements des nations européennes, sous prétexte de tolérance, de solidarité et de (fausse) charité chrétienne. Il est, dans ce domaine comme dans tant d’autres, sur la même ligne que la judéo-maçonnerie internationale.

Publicités
Cet article, publié dans Actualité, Article, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.