Le pape est infaillible comme l’Église

Catéchisme de saint Pie X

Le pape peut-il se tromper quand il enseigne seul les vérités révélées par Dieu ?
Le pape ne peut pas se tromper quand il enseigne seul les vérités révélées par Dieu, c’est-à-dire qu’il est infaillible comme l’Église lorsque, en qualité de pasteur et docteur de tous les chrétiens, il définit des doctrines concernant la foi ou les mœurs.

I.   Le pape est infaillible comme l’Église. — Si l’Église enseignante est infaillible, sa tête visible doit avant tout être infaillible.  Il ne faut pas pourtant confondre l’infaillibilité pontificale avec l’impeccabilité. Le Pape, tout en étant infaillible, n’est pas impeccable. La quasi totalité des souverains pontifes ont été des personnes de grande vertu et d’une grande sainteté ; ils n’étaient pas pour autant dans l’impossibilité de pécher. L’infaillibilité libère le Pape de la possibilité de se tromper dans son enseignement, non de la possibilité de péché dans sa vie privée. La sainteté personnelle des Papes est le fruit de la grâce sanctifiante personnelle, non du poste qu’ils occupent. Et pourtant, il aurait été si commode pour eux de falsifier leur enseignement afin de justifier leur conduite privée.    

II.   Le pape est infaillible par la volonté de Notre-Seigneur. — Le Christ avait proclamé Pierre bienheureux parce qu’il avait confessé publiquement sa divinité, disant que le Père lui-même lui avait inspiré et que sa foi ne provenait ni de son intelligence ni de l’enseignement des hommes. La foi de Pierre est un « don » de Dieu qui fait de lui le maître infaillible dans la foi et la pierre d’angle de l’église. Si le successeur de Saint Pierre était faillible, il ne serait pas la pierre d’angle de l’Église et sa foi ne serait plus un « don » de Dieu. Les paroles adressées à Pierre ne seraient plus vraies : Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés, pour vous (les Apôtres) cribler comme le froment ; mais j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi lorsque tu seras converti, affermis tes frères (Lc 22,32). Comment un Pape faillible pourrait-il confirmer ses frères dans la foi ? Au lieu d’être le maître de vérité, il enseignerait l’erreur ; au lieu de sauver et de confirmer, il conduirait à la perdition.

De tout temps, le Pape fut tenu pour infaillible. Saint Ambroise s’exclame : Là où est Pierre, là est l’Église ; là où est l’Église, il n’y a pas de mort, mais la vie éternelle (In Ps. 40, 430).

Le Concile Vatican I a déclaré l’infaillibilité pontificale un dogme de foi (6e Session, cn 4; DB 1839).

III.   En quelles choses et quand le Pape est-infaillible ? — Le Pape est infaillible comme l’Église. En tant que maître privé, savant, penseur ou étudiant des vérités de l’ordre naturel, il n’est pas infaillible. Il est infaillible en revanche lorsqu’il enseigne en tant que maître de tous les chrétiens, de façon solennelle « ex cathedra », comme docteur universel, en ce qui a trait aux matières qui touchent la foi et les mœurs.

Catéchisme de saint Pie X

Publicités
Cet article, publié dans Article, Formation, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.