Le Christ détruira l’Antéchrist et sauvera son Église

De la Cabale au progressisme

Le Seigneur dit dans l’Évangile : « Mais quand le Fils de l’Homme viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? »

Saint Paul appelle apostasie universelle cette défection de la foi, qui doit coïncider avec la manifestation de « l’homme de l’iniquité, le fils de la perdition. »

Cette apostasie universelle est la sécularisation ou athéisation totale de la vie publique et privée dans laquelle chemine le monde actuel.

Il n’y a qu’une alternative : ou l’Antéchrist, ou le Christ, qui le détruira du souffle de sa bouche. Le Christ accomplira alors l’acte final de libérer l’histoire. L’homme ne restera pas aliéné sous l’inique. Mais il n’est pas annoncé que le Christ sauvera une multitude. Celle qu’Il sauvera sera son Église, « pusillus grex », petit troupeau, à qui il a plu au Père de donner le Royaume.

Abbé Julio Meinvielle – De la Cabale au progressisme (éditions Saint-Rémi)

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.