Le dernier fléau, c’est l’homme !

Louis Veuillot

Le dernier fléau, ce n’est pas la famine, ce n’est pas la peste, ce n’est pas la mort ; c’est l’homme. Lorsque l’homme est livré à l’homme, alors on peut dire qu’on connaît la colère de Dieu.

Louis Veuillot cité dans Les pourquoi de la guerre mondiale de Mgr Delassus (éditions Saint-Rémi, 1919)

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.