Les mondains selon saint François d’Assise

Jésus-Christ - crédit image Elodie Lodovici

Tous ceux qui ne vivent pas dans la pénitence ; qui ne reçoivent pas le corps et le sang de notre Seigneur Jésus-Christ ; qui s’adonnent aux vices et aux péchés ; qui suivent leur pente vers le mal et leurs mauvais désirs ; qui n’observent pas ce qu’ils ont promis d’observer ; qui font de leur corps l’esclave du monde, des désirs charnels, des soucis et des agitations ambitieuses d’ici-bas ; séduits par le diable dont ils sont les fils et dont ils accomplissent les œuvres, ce sont des aveugles, car ils ne voient pas la vraie lumière notre Seigneur Jésus-Christ.

Ils ne possèdent pas la sagesse spirituelle, puisqu’ils n’ont pas en eux le Fils de Dieu, qui est la vraie sagesse du Père. C’est d’eux qu’il est dit : leur sagesse a été engloutie. Ils voient le mal, ils le reconnaissent comme tel, ils le font sciemment, et sciemment ils perdent leur âme. Mais prenez garde, aveugles : vous vous êtes laissé séduire par vos ennemis, qui sont la chair, le monde et le diable, parce qu’il est bien agréable pour le corps de commettre le péché, et très amer de servir Dieu, parce que tous les vices et péchés sortent et procèdent du cœur de l’homme, comme dit le Seigneur dans l’Évangile. Vous n’avez rien à vous, ni en ce monde ni en l’autre.

Saint François d’Assise

Crédit image : Élodie Lodovici

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.