La luthérienne Margot Kaessmann : « Ce pape est un réformateur »

Margot Kaessmann

L’Athénée pontifical Saint-Anselme, sis à Rome, a été l’hôte, pendant deux jours, le 5 et le 6 mai 2016, d’un colloque international et interconfessionnel (catholico-luthérien) afin de préparer le 500e anniversaire de la « Réforme » de Martin Luther en 2017. Colloque qui a été ouvert par l’allemande Margot Kaessmann, ambassadrice pour l’année Luther de l’Église évangélique d’Allemagne.

Elle a bien voulu donner son avis, au Vatican Insider, sur le pape actuel qui ira en Suède, à Lund, pour commémorer, aux côtés de la Fédération luthérienne mondiale, Martin Luther et sa réforme en octobre prochain : « Ce pape est un réformateur dans son Église et je dirai que Martin fut un réformateur dans son Église. Il voulait réformer son Église catholique romaine. Nous sommes à un stade très bon du point de vue de l’œcuménisme parce que l’œcuménisme d’un côté signifie discussion sur l’Église, l’Eucharistie, le baptême, les ministres, mais d’un autre côté, il signifie agir en tant que chrétiens dans le monde, et sur cela actuellement nous sommes très proches. »

« Le pape avec ses origines latino-américaines a une vision très différente sur le monde et beaucoup de Luthériens ou personnes des églises réformées sont très enthousiastes qu’il aille à Lampedusa, qu’il lave les pieds des personnes pauvres dans une prison, qu’il aille vers les gens. Ce n’est pas un problème qu’il soit jésuite, l’opportunité c’est qu’il est un pape proche des gens. »

« Le pape va à Lund, accueilli par une « archevêque » suédoise, et je pense c’est un bon signe global » François le réformateur, un imitateur de l’hérétique Martin Luther ?

Francesca de Villasmundo

Source

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.