Juncker : les frontières nationales sont « la pire invention des politiciens »

Jean-Claude Juncker

Le président de la Commission européenne a appelé faire preuve d’une plus grande solidarité envers les réfugiés qui arrivent en Europe.

Dans un contexte migratoire particulièrement tendu à travers le continent européen, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, qui s’exprimait depuis Alpbach (Autriche), a estimé ce lundi que les frontières nationales constituaient « la pire invention de tous les temps ».

« Nous devons combattre le nationalisme, nous avons le devoir de ne pas suivre les populistes, et aussi de leur barrer la route », a-t-il ajouté, cité par plusieurs médias, dont le Daily Mail.

Juncker2

Source

Note de notre rédaction :
Rétablir les frontières nationales est une des toutes premières solutions au mondialisme et Jean-Claude Juncker le sait très bien.

Advertisements
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.