Comment Soros fait de François un agent du Nouvel Ordre Mondial

Soros

Les révélations de Wikileaks au sujet du milliardaire mondialiste George Soros n’en finissent pas de beaucoup nous apprendre sur les manipulations orchestrées par ce personnage. Les preuves ont ainsi été apportées que Soros finance bien la marée migratoire vers l’Europe.

Parmi les documents rendus publics par Wikileaks, certains montrent comment des montants sont aussi investis dans diverses organisations pour transformer l’orientation de l’Eglise catholique.

Des documents publiés par Wikileaks témoignent que des fonds ont été alloués au printemps 2015 pour « obtenir l’assentiment individuel d’évêques et leur soutien public et plus ouvert aux thèmes de la justice raciale et de l’économie, de façon à créer une masse critique d’évêques alignés sur les positions du pape ». Ce qui confirme ainsi que les positions de François sont aussi celles souhaitées par George Soros et les agents du Nouvel Ordre Mondial.

Soros2

Wikileaks livre le compte-rendu d’une réunion du bureau de l’Open Society (fondation de George Soros) à New York en mai 2015. On y apprend que, dans le cadre de la préparation du voyage de François aux Etats-Unis, l’Open Society travaille avec l’un des principaux conseillers pontificaux, le cardinal Oscar Rodriguez Maradiaga.

Le document ajoute que l’objectif est « en apportant notre soutien à PICO et à ses activités, de pousser le pape à se prononcer sur les questions d’économie et de justice raciale, y compris en utilisant l’influence du cardinal Rodriguez, proche conseiller du pape, et par l’envoi d’une délégation au Vatican au printemps ou à l’été ».

Une manœuvre machiavélique est décrite : donner des fonds importants à des organismes « pro famille » et y influencer les décisions afin de réorienter les objectifs de ces organismes de la défense de la famille vers le débat sur l’égalité.

La fondation de George Soros se félicite du nouveau discours du pape selon lequel être « pro-famille » c’est être préoccupé par l’augmentation des inégalités ».

Deux évêques américains sont cités par l’Open Society comme de bons collaborateurs pour détourner l’Église romaine de sa doctrine : l’évêque de San Diego, Mgr Robert McElroy, et l’archevêque de Chicago, Mgr Blase Cupich.

Source

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.