La franc-maçonnerie veut donner des leçons d’éthique en politique !

republique

C’est la bonne blague de la franc-maçonnerie. Le 9 novembre, le Grand Orient de France organise une conférence publique sur le thème de « L’éthique en politique « . Si les deux mots – éthique et politique – semblent antinomiques en ripoublique, il est encore plus inconcevable qu’un tel sujet soit traité dans le cadre d’une obédience maçonnique dont on sait l’emprise délétère sur les assemblées politiques. Les scandales politico-maçonniques n’ont pas manqué ces dernières années et confirment que franc-maçonnerie et bien commun ne font pas bon ménage.

Cette conférence est aussi l’occasion d’apprendre que l’Assemblée nationale est pourvue d’un déontologue, titre officiellement décerné à M. Ferdinand Mélin-Soucramanien très apprécié de ses amis socialistes.

En parlant d’éthique en politique, la collusion entre franc-maçonnerie, politique et journalisme s’identifie ici en la personne d’Alexis Lacroix, journaliste, directeur adjoint de la rédaction de l’hebdomadaire Marianne. Il est également responsable des Séminaires de La règle du jeu, revue littéraire fondée par Bernard-Henri Lévy. On lui doit notamment le Dossier Elie Wiesel paru dans La Règle du jeu n°61 avec les contributions de Manuel Valls, Emilie Frèche et Bernard-Henri Lévy.

Le 31 octobre 2015, au Salon Maçonnique du Livre de Paris, le même Alexis Lacroix animait une table ronde sur le thème Islam & franc-maçonnerie. Les 9 et 10 avril 2016, lors des Utopiales maçonniques, c’est encore Alexis Lacroix qui faisait office de présentateur des conférenciers de ces journées organisées dans les locaux du Grand Orient de France à Paris, rue Cadet.

Pierre-Alain Depauw

Source

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.