Les catholiques n’ont jamais brûlé de sorcières

inquisition2

C’est l’une des contre-vérités que les « néo-païens » aiment à lancer au visage des catholiques français.

Pourtant, rien n’est moins vrai que cette idée reçue des hordes de catholiques fanatiques pourchassant et brûlant les sorcières sur la terre de France.

La réalité, comme d’habitude, est bien moins limpide que cette facile propagande anticléricale.

Si des sorcières ont bien été brûlées, parfois même après des tortures et des viols, ce n’est pas du côté des catholiques qu’il faut regarder, mais plutôt du côté de leurs ennemis !

En effet, l’honnêteté et la rigueur historique nous obligent à rappeler qu’avant la royauté, c’est Rome qui s’est levée contre le traitement sordide appliqué aux « sorcières » par les hérétiques, les protestants et les bourgeois laïcs constitués en corporations de robins (les ancêtres de la magistrature actuelle) !

Il aura fallu que la France parvienne enfin à l’absolutisme, c’est-à-dire au pouvoir central et catholique tout-puissant du roi de France et de l’Église, pour que cette pratique soit dénoncée, jugulée et stoppée sous Louis XIV.

Comme à son habitude, l’histoire de France, écrite par les mêmes manipulateurs maintes fois dénoncés par notre famille de pensée, tend à faire porter le poids des errements obscurantistes aux catholiques, alors que ceux-ci n’y avaient rien à voir.

Relayer leur propagande, c’est relayer la doctrine de l’anti-France !

Bruno Hirout

Source

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.