Si je n’étais pas sédévacantiste…

sedevacantisme

Si je n’étais pas sédévacantiste… J’aurais un pape…

Si je n’étais pas sédévacantiste… Je devrais accepter la canonisation de personnes que je sais indubitablement ne pas être des saints…

Si je n’étais pas sédévacantiste… Je devrais appeler par le nom de « Saint-Père » une personne qui ne croit pas en un Dieu « catholique »…

Si je n’étais pas sédévacantiste… Je devrais croire à l’œcuménisme et à la liberté religieuse, sinon j’irais contre l’esprit et les enseignements de la personne que j’accepte comme le vicaire du Christ sur terre…

Si je n’étais pas sédévacantiste… Je devrais être ouvert aux homosexuels, aux transgenres et aux fornicateurs, car sinon, je serais contre l’esprit du pape et du synode épiscopal…

Si je n’étais pas sédévacantiste… Je devrais accepter une paix qui n’est pas fondée sur le Christ seul…

Si je n’étais pas sédévacantiste… Je devrais choisir entre deux formes du rite romain, l’une d’entre elles ressemblant à une synaxe protestante…

Si je n’étais pas sédévacantiste… Je devrais croire en une Église et un pape faillibles.

Si je n’étais pas sédévacantiste… J’aurais un pape… un pape hérétique…

Mais je suis sédévacantiste !

Qu’est-ce que ça veut dire « être sédévacantiste » ?

Cela veut dire, tout simplement, « être catholique, lorsqu’il n’y a pas de pape. »

« Il s’agit en effet, vénérables frères et bien-aimés fils, d’accorder ou de refuser obéissance au siège apostolique; il s’agit de reconnaître sa suprême autorité même sur vos églises, et non seulement quant à la Foi, mais encore quant à la discipline : celui qui la nie est hérétique ; celui qui la reconnaît et qui refuse opiniâtrement de lui obéir est digne d’anathème. »

Pie IX – Quae in patriarchatu – (1er septembre 1876)

Source

Advertisements
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.