La Révolution s’emploie à tout détruire et à façonner un peuple nouveau

Tout le mouvement imprimé à la chrétienté par la Renaissance, la Réforme et la Révolution est un effort satanique pour arracher l’homme à l’ordre surnaturel établi par Dieu à l’origine et restauré par Notre-Seigneur Jésus-Christ au milieu des temps, et le confiner dans le naturalisme. Comme tout était chrétien dans la constitution française, tout était à détruire. La Révolution s’y employa consciencieusement. En quelques mois, elle fit table rase du gouvernement de la France, de ses lois et de ses institutions. Elle voulait « façonner un peuple nouveau – c’est l’expression qu’on retrouve, à chaque page, sous la plume des rapporteurs de la Convention ; bien mieux « refaire l’homme» lui-même.

Mgr Henri Delassus – La conjuration antichrétienne (1911)

Advertisements
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.