Louis-Ferdinand Céline : « J’ai jamais voté de ma vie !… »

Moi j’ai jamais voté de ma vie !… Ma carte elle doit y être encore à la mairie du « deuxième »… J’ai toujours su et compris que les cons sont la majorité, que c’est donc bien forcé qu’ils gagnent !… Pourquoi je me dérangeais dès lors ? Tout est entendu d’avance… Jamais j’ai signé de manifeste… pour les martyrs de ceci… les torturés de par là… Vous pouvez être bien tranquilles… c’est toujours d’un juif qu’il s’agit… d’un comité y….e ou maçon… Si c’était moi le torturé pauvre simple con d’indigène français… personne pleurerait sur mon sort… Il circulerait pas de manifeste pour sauver mes os… d’un bout à l’autre de la planète… Tout le monde, au contraire, serait content… mes frères de race, les tout premiers…
Moi je suis bien renseigné… alors j’adhère jamais rien… ni aux radiscots… ni aux colonels… ni aux doriotants… ni aux « Sciences Christians », ni aux francs-maçons ces boys-scouts de l’ombre… ni aux enfants de Garche, ni aux fils de Pantin, à rien !… J’adhère à moi-même tant que je peux…

Louis-Ferdinand Céline – Bagatelles pour un massacre (1937)

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.