Louis-Ferdinand Céline : « Le sort de la France est entre les mains des juifs »

Le sort de la France ? Il est pas du tout, du tout entre les mains des combattants, monsieur le maréchal ! pas plus des anciens que des nouveaux ! Repos ! Repos ! Le sort de la France, il est entre les mains des juifs, précisément, de ces bons messieurs Loeb, Baruch, Roosevelt, Rothschild, Montagu Norman, Sinclair, de la belle « Intelligence », pour votre service !… d’encore plus complotiques rabbins, Sassoon Lange, Litvinof, Weiss… Mais les anciens combattants, dans toute cette histoire, pas plus que les nouveaux d’ailleurs, ils n’ont rien à voir du tout… Dans la terrible goupille, ils comptent pour des nèfles !

Louis-Ferdinand Céline – L’école des cadavres (1938)

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.