Riposte laïque et Résistance républicaine sont au service d’Israël

Les organisations Riposte laïque et Résistance républicaine s’inscrivent, comme leur nom l’indique, dans l’héritage de la révolution française de 1789. Leur « patriotisme » a tout de celui de l’armée révolutionnaire. Leur vision philosophique est directement empruntée aux loges maçonniques. Et si ces associations font parfois de l’œil à certains milieux catholiques, c’est pour mieux les tromper, car le seul catholicisme qu’elles tolèrent est une version frelatée, parjure, ralliée, à la façon de ces prêtres renégats qui prêtaient serment de fidélité à la république.

D’ailleurs, Christine Tasin et Pierre Cassen, les principaux animateurs de Riposte laïque et Résistance républicaine, ont fréquemment reproché aux catholiques leurs mobilisations contre l’avortement ou contre la loi Taubira. Pour Tasin et Cassen, les catholiques devraient se cantonner au rôle d’infanterie coloniale dans le combat contre l’islam, et prendre leurs ordres d’un état-major naturellement sioniste. Car ces Tasin et Cassen sont passés d’une vénération du compas et de l’équerre à une admiration sans borne de l’Etat israélien.

Il y a quelques jours, Tasin et Cassen ont même publié sur les sites internet de leurs associations un petit feuilleton : le compte-rendu émerveillé de leur voyage en Israël.

Extrait d’un article publié par Pierre Cassen sur le site Riposte laïque :

Je suis à présent depuis quatre jours en Israël, avec Christine Tasin, à l’invitation du président de Riposte laïque, notre ami Guy Sebag. J’ai vu, hier, la fête de Jérusalem, appelée la « Fête des drapeaux ». (…) Certes, pour les Français que nous sommes, cela peut surprendre de voir des cortèges de jeunes hommes d’un côté, et des jeunes femmes de l’autre. Mais durant toute une journée, comme le montrent ces images tournées par Christine Tasin, nous avons vu et entendu toute une jeunesse crier, danser, chanter son amour pour la ville, pour le pays, pour Israël, pour la religion, bref, tout ce qui fait l’identité d’un peuple.

C’est amusant et significatif de constater que pour Tasin et Cassen, la religion fait bien partie de l’identité d’un peuple. Mais cela ne concernerait qu’Israël. La France, elle, devrait être une république maçonnique.

Cet attrait inconditionnel du duo Tasin/Cassen pour Israël est symptomatique. D’ailleurs, le président de Riposte Laïque s’appelle Guy Sebag et vit en Israël.

Cela nous rappelle la fascination qu’exerce le B’naï B’rith, cette franc-maçonnerie juive, sur Christine Tasin et Pierre Cassen. Dans un éditorial publié en 2014, Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine, accusait “le couard Goasguen” d’avoir “fait interdire Riposte laïque et Résistance républicaine” au salon du B’naï B’rith qui se tient chaque année à la mairie du XVIe arrondissement de Paris dont il est maire.

En 2011 également, Tasin et Cassen avaient vu leur invitation annulée au dernier moment mais ils avaient pu participer à cet événement judéo-maçonnique en 2013.

Refuser l’invasion migratoire et l’islamisation de la France ? Oui, assurément, nous le voulons aussi. Mais pas pour devenir les vassaux des milieux sionistes. Des milieux qui portent d’ailleurs une responsabilité essentielle dans le chaos migratoire actuel.

Source

Publicités
Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.