Jérôme Bourbon sur la forte participation à la farce démoncratique

Le pire, c’est que la majorité des gens continuent imperturbablement à se rendre dans l’isoloir et qu’ils auraient pour beaucoup d’entre eux l’impression de fauter, de manquer gravement à leur devoir s’ils s’abstenaient de participer activement à cette sinistre farce. Qu’à l’issue de la pathétique et désastreuse campagne présidentielle de 2017 près de 80 % des inscrits au premier tour et près de 75 % au second (après le débat calamiteux du 3 mai!) se soient précipités aux urnes prouve s’il en était besoin l’extraordinaire attraction du Système, du mirage électoral, de ce rituel magique dont les gens attendent fébrilement l’amélioration de leur sort. Plus les gens ont cessé de croire en la religion, plus ils espèrent en l’élection. Sans cesse trahis, sans cesse déçus, constamment manipulés et cocufiés, ils en redemandent à chaque fois. Et ceux-là mêmes qui s’affirment fièrement anti-démocrates, anti-républicains, anti-royalistes ne sont généralement pas les derniers hélas à sacrifier à ce rite démo(n)cratique.

Jérôme Bourbon – Rivarol n°3329

Pour vous abonner au journal Rivarol, veuillez aller sur : Abonnements à Rivarol.

Cet article, publié dans Article, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.