Selon le grand maître du Grand Orient, le mouvement des gilets jaunes met en danger la république

Avec le mouvement des gilets jaunes, dont la complexité provient de l’absence de leaders et d’interlocuteurs, de l’absence de cohérence dans les revendications, se résumant finalement à un appel au secours : « Ras le bol de cette vie sans avenir ! Aidez-nous ! » Aujourd’hui, nos institutions sont en danger ! La révolution française voulait la fin de la monarchie absolue et de l’accaparation des richesses par la noblesse, mais elle était entourée par des révolutionnaires éclairés et de grands tribuns.

Plus près de nous, mai 68 était un soulèvement de la jeunesse et des classes populaires, mais encadrés par des syndicats puissants et des partis politiques organisés. Que trouve-t-on dans les gilets jaunes ? Essentiellement, une population sans repère et désespérée emportée par les extrémistes de tout bord. Là est le vrai danger, car ce peuple en colère est prêt à tous les excès.

Jean-Philippe Hubsch (grand maître du Grand Orient de France)

Source

Note de notre rédaction :
Dans cet extrait d’un communiqué du Grand Orient de France, nous voyons clairement et sans surprise, dans quel camp se situe cette obédience maçonnique qui couvre évidemment d’éloge la révolution dite « française » de 1789 ainsi que mai 68, mais désapprouve vivement le mouvement populaire des gilets jaunes qui, selon elle, mettrait en danger la république.

Cet article, publié dans Article, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.